02
Juil
2012
0

Mariage pour tous.

Dans son entretien au Parisien vendredi 29 juin dernier, Dominique Bertinotti ministre de la famille a rappelé que le 31ème des 60 engagements pour la France présentés par François Hollande ouvrait la perspective de voir enfin le mariage pour tous devenir une réalité. Un mariage pour tous, c’est le même droit pour tous. Ouverture des droits à l’adoption, à hériter du conjoint, de toucher sa pension de réversion (NB : en 2006 l’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy proposait de garantir l’égalité des droits successoraux, sociaux et fiscaux ). La France amorce un grand pas de plus dans la lutte contre les discriminations légales et ainsi, rejoint le concert des pays européens qui ont déjà légiféré pour la reconnaissance de ce droit.

01
Juil
2011
0

Le gouvernement Sarkozy-Fillon 3 tourne de plus en plus le dos à l’égalité des droits

Le communiqué publié aujourd’hui par HES (Homosexualités et Socialisme) à la suite du remaniement ministériel.

Le gouvernement Sarkozy-Fillon 3 tourne de plus en plus le dos à l’égalité des droits

Quatre jours après la marche des fiertés lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT) à Paris, le gouvernement de notre pays s’est enrichi de personnalités dont il serait regrettable d’ignorer les « œuvres » récentes. HES (Homosexualités et Socialisme) les rappelle, à toutes fins utiles.

David Douillet, titulaire du nouveau – et improbable – secrétariat d’Etat chargé des Français de l’étranger est aussi l’auteur d’une formule éclairant sa conception du rapport entre les femmes et les hommes : « On dit que je suis misogyne. Mais tous les hommes le sont. Sauf les tapettes » (L’âme du conquérant, Robert Laffont, 1998).

Jean Leonetti, nouveau ministre chargé des affaires européennes, a délivré sa vision de l’égalité des droits dans le rapport préparatoire au débat parlementaire sur la révision des lois bioéthiques dont il est l’auteur. Il y préconise d’exclure les célibataires et les couples homosexuels du recours à l’assistance médicale à la procréation et de maintenir la prohibition de la gestation pour autrui (Rapport d’information fait au nom de la mission d’information sur la révision des lois de bioéthique, Assemblée nationale, 2010).

Thierry Mariani, promu ministre des transports après en avoir été secrétaire d’Etat, était déjà très préoccupé, en 1998, des « conséquences du Pacs sur l’immigration ». Il est l’auteur, plus récemment, d’un amendement au projet de loi Besson « relatif à l’immigration, à l’intégration et à la nationalité », visant à expulser des étrangers atteints d’une maladie grave et qui ne peuvent être soignés dans leur propre pays (Assemblée nationale, octobre 2010).

François Sauvadet, Marc Laffineur et Claude Greff, les autres nouveaux entrants au gouvernement, font presque figures d’humanistes charismatiques en s’étant borné à voter contre la proposition de loi socialiste visant à ouvrir le mariage aux personnes de même sexe (Assemblée nationale, scrutin du 14 juin 2011).

Par ces nominations, Nicolas Sarkozy salue, d’une manière singulière, le succès des marches des fiertés LGBT 2011 qui ont rassemblé des centaines de milliers de citoyens derrière le mot d’ordre « pour l’égalité, en 2011, je marche, en 2012, je vote », à Chartres, Nantes, Tours, Lille, Montpellier, Nancy, Bordeaux, Rennes, Rouen, Strasbourg, Angers, Biarritz, Caen, Lyon, Toulouse, Paris, et bientôt à Marseille et au Mans.

« Pour l’égalité, en 2011, je marche, en 2012, je vote ». En effet.

28
Juin
2011
0

« Pour l’égalité en 2011 je marche, en 2012 je vote »

Mettons fin aux discriminations et aux stéréotypes

La Marche des Fiertés a rassemblé près de 500 000 personnes. Cette ambiance festive de cette fin juin ne doit pas cacher les revendications de nos concitoyens qui prônent la liberté et l’égalité pour toutes les orientations sexuelles. Cette forte mobilisation chaque année, montre que cette mobilisation n’est pas entendu par le pouvoir public.

Il faut dire halte : halte aux politiques réactionnaires menées par le gouvernement! Halte aux propos homophobes! Halte aux stéréotypes! Oui, le gouvernement est en décalage avec les français et en décalage avec son temps.

La droite ne peut plus se défiler : les chiffres sont là! Les violences et les discriminations augmentent, mais le peuple français lui, selon un sondage récent, est bien décidé à ce que ces politiques conservatrices changent. Les français sont favorables au mariage homosexuel à 63% et à l’adoption par les couples homosexuels à 58%. Le refus d’une certaine classe politique de voter le mariage pour tous, débattu à l’assemblée nationale, démontre que le langage et les positions du gouvernement ne sont pas ceux du peuple.

Non la France n’est pas en retard sur les autres pays, c’est la droite qui à l’accoutumée ne tient pas compte des souhaits des français. Ce ne sont certainement pas les valeurs chrétiennes, que défend le Président de la République comme socle de la France, qui entravent ces réformes : l’Espagne, profondément catholique, n’a pas tant tardé à permettre le mariage, et les Etats-Unis, où le conservatisme tend à progresser, à montrer dans l’Etat de New York que les décisions peuvent être prises rapidement!

Le socle de la France sont ses valeurs républicaines! Et en premier lieu les mêmes droits et libertés pour tous. Il faut rétablir l’égalité républicaine : chacun a le droit à définir son identité de genre sans se voir limiter dans ses droits et libertés.

Les élections présidentielles de 2012 sont un moment clé pour permettre ces avancées. Le mariage et l’adoption par les couples homosexuels doivent faire partie du programme du candidat qui sera choisi aux primaires, afin de rétablir l’égalité républicaine !

Ecrit par Roger Madec dans : Réciproque | Tags : ,
14
Juin
2011
0

La droite refuse d’ouvrir le mariage à tous les couples

Vous trouverez ci-dessous le communiqué publié par HES (Homosexualités et Socialisme) à la suite du rejet par l’Assemblée nationale de la proposition de loi socialiste visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe (par 293 voix contre, 222 pour, et 16 abstentions).

La droite refuse d’ouvrir le mariage à tous les couples

L’Assemblée nationale a rejeté la proposition de loi socialiste visant à ouvrir le mariage à tous les couples sans discrimination. Les députés ont choisi cet après-midi de maintenir en l’état les articles du code civil qui excluent du mariage les couples homosexuels.

Toutes les composantes de l’opposition ont pris position en faveur de la proposition de loi présentée par Patrick Bloche : les députés PCF, PG, EELV et PS ont voté en faveur du texte. Engagés depuis 2004 en faveur de l’ouverture du mariage à tous les couples, les différents partis de gauche se sont montrés unis et mobilisés.

Le gouvernement s’est opposé au texte. L’UMP s’est largement rangée à son avis, faisant resurgir dans l’hémicycle des arguments employés contre le pacs par la même droite, en 1998. Après une comparaison insultante entre l’homosexualité et la zoophilie, ce sont des prêches renvoyant l’état civil à un état de nature qui ont été prononcés par les députés UMP. Leur référence à un ordre naturel fait écho, dans la mémoire des militants LGBT, à la condamnation religieuse des relations « contre nature ».

La France accuse désormais un retard injustifiable. Les Français sont, depuis longtemps, favorables à l’ouverture du mariage à tous les couples, sans discrimination. De nombreux pays ont montré le chemin. L’exemple a été donné par l’Afrique du sud, l’Argentine, la Belgique, le Canada, l’Espagne, l’Islande, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Suède et plusieurs états américains.

HES (Homosexualités et Socialisme) restera mobilisée dans la perspective des prochaines élections présidentielle et législatives. Les socialistes se sont engagés, dans leur projet pour 2012, en faveur de l’ouverture du mariage, de l’adoption et de la procréation assistée à tous les couples, sans discrimination. A la veille d’un nouveau rendez-vous électoral avec les Français, la droite a prouvé aujourd’hui qu’elle reste attachée au maintien de cette discrimination.

14
Juin
2011
0

Le gouvernement reste contre le mariage pour tous

Sans surprise la droite devrait rejeter, tout à l’heure, la PPL sur le mariage pour tous.

Alors que nos mentalités changent et que les français ont basculé depuis longtemps en faveur du mariage pour tous,
alors que certains députés et anciens ministres UMP approuvent ce texte, le gouvernement révèle une fois de plus à quel point il est rétrograde, gardien du fondamentalisme bien-pensant d’une droite extrême contre le mariage pour tous.

Je me félicite des quelques courageux membres de l’UMP qui aujourd’hui vont se prononcer POUR ce droit pour tous. Ce débat porté par la gauche aura eu le mérite d’être amené dans l’hémicycle moins d’un an avant la présidentielle, ainsi, obligeant les candidats futurs à prendre une position claire sur cette triste discrimination qui perdure encore dans le pays des Droits de l’Homme.

Je rejoins, aussi, François Hollande, candidat aux primaires, dans ces propos tenus le 7 juin dernier sur cette honteuse différenciation des droits et des libertés. Je le répète, il est de notre devoir d’inscrire le mariage pour tous dans notre programme de 2012.

30
Mai
2011
0

Dix ans après le débat sur le pacs, la droite n’a pas perdu ses réflexes homophobes

Vous trouverez ci-dessous le communiqué publié par HES (Homosexualités et Socialisme) à la suite des propos tenus par la députée UMP Brigitte Barèges, le mercredi 25 mai, en commission des lois de l’Assemblée nationale.

Alors que l’Assemblée nationale examinait mercredi en commission la proposition de loi socialiste visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe, la députée UMP Brigitte Barèges s’est exclamée : « et pourquoi pas des unions avec des animaux ? ». Dans la soirée, elle a expliqué avoir voulu « poser la question de la pertinence d’adapter systématiquement la loi et les institutions à l’évolution des moeurs » et avoir « poursuivi son raisonnement par l’absurde en se demandant s’il faudrait aussi institutionnaliser un jour le mariage avec les animaux ».

Ces propos, assimilant l’homosexualité à la zoophilie, rappellent les nombreuses vociférations homophobes auxquelles se sont livrés les députés de droite il y a dix ans, alors qu’ils examinaient la proposition de loi sur le pacs. Ce sont ces débordements qui instituent, légitiment et renforcent toutes les violences et toutes les discriminations subies au quotidien par les lesbiennes, les gays, les bis et les trans (LGBT).

HES (Homosexualités et Socialisme) souhaite que le débat que l’Assemblée nationale consacrera le 9 juin prochain à la proposition de loi socialiste visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe soit à la hauteur des attentes de nos concitoyens pour faire progresser l’égalité des droits, en panne depuis si longtemps en France. HES attend une dénonciation claire et précise de ces propos inacceptables par les responsables de son groupe politique.

17
Mai
2011
0

journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie

Chaque journée mondiale nous rappelle tristement que le chemin est long pour arriver à une société juste et égalitaire en droit. De longs et nombreux combats sont encore à mener.

Le 17 mai 1990 était instituée la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. Elle était une réponse à la décision tardive de l’OMS de supprimer l’homosexualité de la liste officielle des maladies mentales.

Depuis vingt et un ans, quelques avancés en Europe et dans le monde ont permis un certain recul de la discrimination à l’encontre de la population homosexuelle. Mais le combat n’est pas gagné pour autant. Trop de pays n’ont pas légiféré sur ce droit. Trop de pays légitiment les insultes, les licenciements et les assassinats. La France, quant à elle, refuse toujours le mariage pour tous et depuis le progrès sociétal de l’adoption du PaCS, elle est à la traîne des pays dits avancés.

De plus, ces dernières années, avec l’émergence des réseaux sociaux, sont réapparues des idées que l’on pensait en régression. Ainsi, la parole libérée a autorisé une résurgence des exactions homophobes décomplexées. Je tire la sonnette d’alarme à l’attention des pouvoirs publics en place et futur. Il est temps que la France s’engage dans la voie de l’égalité des droits pour tous et ouvre le mariage, l’adoption ou encore le don d’organe et de sang aux homosexuels. Le silence lourd d’une majorité de législateurs sur cette question primordiale est très préoccupante.

Ainsi, cette dernière journée mondiale de l’homophobie et de la transphobie avant l’élection présidentielle doit être le point de départ des propositions contre les discriminations. Je souhaite qu’avec l’alternance en 2012, que ce débat est lieu au Parlement afin que la victoire de notre candidat soit le Valmy de cet engagement.

04
Avr
2011
1

Communiqué de presse : Les dérapages verbaux de Nora Berra sur les homosexuels

Les dérapages verbaux de Nora Berra au Sénat sont inadmissibles de part sa fonction et inacceptable de la part d’un médecin immunologue.

Derrière l’amalgame stigmatisant et le mépris fait à la population homosexuelle, Nora Berra oublie que les homosexuels ont le droit de don. Je lui rappelle qu’aucune personne ne peut-être écartée d’emblée du prélèvement pour des questions d’âge ou d’état de santé.

En guise d’excuse, elle a seulement répondu par le procès d’intention. Une inconsidération fausse et dangereuse, qui ne peut être prise à la légère.

Ecrit par Roger Madec dans : Communiqué de presse | Tags : , ,

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | Glen CHAVIN-COLLIN | Traduction WordPress tuto