22
Fév
2012
0

Réunion sur la question des suppressions de classes dans le 19e

Le Conseil départemental de l’Education Nationale, le 16 février dernier, est revenu sur deux suppressions de classes dans le 19e – dans les écoles élémentaires 132 rue d’Aubervilliers et 14 rue Mathis – parmi les huit suppressions initialement évoquées.

Je me félicite de la mobilisation conjointe élus/parents/enseignants qui a permis ce premier résultat, et renouvelle mon opposition aux fermetures de classe dans les écoles élémentaires Eugénie Cotton A, 105bis Ourcq B et 9 rue Tandou. Je dénonce la logique comptable qui prime sur l’ambition éducative dans les choix du Rectorat, au moment où l’école de la République devrait être la priorité des investissements d’avenir.

La suppression annoncée de 7 postes du Réseau d’aide spécialisée aux élèves en difficulté (RASED) dans le 19e – soit une diminution de plus de 10% de ces effectifs dans notre arrondissement, marque le renoncement à une école mobilisée pour assurer la réussite de tous les enfants.

Si je me réjouis de l’ouverture de trois nouvelles classes à la rentrée prochaine (école polyvalente Quai du Lot et école élémentaire 84 rue Curial), je reste extrêmement attentif à l’ouverture d’une nouvelle classe dans l’école maternelle Georges Thill, qui doit faire l’objet d’un réexamen en juin prochain.

L’école publique est la première garante de notre lien social et de la qualité de notre vivre ensemble, le premier rempart contre l’exclusion et le communautarisme. Respecter l’école, c’est d’abord renforcer l’égalité des chances au quotidien, au bénéfice de tous.

18
Jan
2012
1
23
Sep
2011
0

CP : Survol aérien de Paris et projet d’héliport Porte d’Aubervilliers

Lors du conseil d’arrondissement qui s’est tenu lundi 19 septembre 2011 à la Mairie du 19e, Roger Madec, Maire du 19e arrondissement, Sénateur de Paris, François Dagnaud, Premier Adjoint au Maire et les membres du groupe socialiste et apparentés ont émis un voeu relatif au survol aérien de Paris et au projet d’un nouvel héliport à la Porte d’Aubervilliers. Dans ce voeu, les élus interpellent le Préfet de Police afin de faire respecter par la Direction de l’Aviation Civile et Aéroports de Paris les règles applicables au survol aérien de Paris.

En effet, il apparaît que les habitants du 19e sont confrontés à la recrudescence manifeste des survols aériens, générant ainsi de nombreuses nuisances sonores. Par ailleurs, les élus s’opposent fermement au projet d’héliport Porte d’Aubervilliers étant donné la mutation profonde de ce quartier dont le réaménagement en cours va permettre la livraison de près de 1500 nouveaux logements.

Ainsi les élus sont décidés à défendre leur position concernant ce projet et demandent à être associés à toute discussion relative à cette implantation.

30
Juin
2011
0

Guéant en visite électorale à Belleville.

La visite éclaire de Claude Guéant, ministre de l’intérieur, dans le quartier de Belleville situé dans le 20ème arrondissement de Paris, n’aura été qu’un bon coup de communication.
Cette cajolerie politique à l’attention de la communauté chinoise n’apporte rien au sentiment d’insécurité grandissant dans ce quartier.

Ainsi, cette visite électorale n’aura fait que confirmer le désengagement de l’État devant la recrudescence de la violence. Une fois de plus les élus ne sont pas écoutés. Le ministre et son préfet de police préfèrent organiser leurs contingents dans les quartiers touristiques et chics de la capitale que d’apporter des solutions rapides et concrètes aux quartiers qui en ont le plus besoin.

Aujourd’hui, je demande que les forces de police soient utilisées à bon escient dans l’Est-parisien et sur Belleville. Ce n’est pas en demandant aux associations chinoises de faire de la prévention que l’on réglera le grave problème de la sécurité à Belleville.

28
Juin
2011
1

Fermetures de classes dans le 19e arrondissement

L’Académie de Paris a décidé hier de fermer 7 classes à la rentrée 2011 dans le 19e arrondissement sur une logique purement comptable ne tenant aucun compte des spécificités d’un arrondissement populaire et classé pour partie en secteur « Politique de la ville ». Cette politique d’austérité et de casse de l’Education Nationale est inadmissible. Malgré la mobilisation des parents d’élèves, des enseignants, de la Mairie du 19e et de ses députés, l’Académie est restée sourde à tout argument.

Je m’indigne d’une telle politique qui consiste à démanteler le service public de l’Education Nationale. Enlever tous les moyens aux écoles revient à pousser les parents d’élèves à envoyer leur enfant dans les écoles privées. Je suis contre cette école à deux vitesses qui relègue en seconde zone ses enfants. L’école de la République est le fondement de nos futurs citoyens, elle ne doit subir aucune défaillance.

22
Juin
2011
0

Claude Goasguen aurait-il pris la carte d’adhérent du FN?

Le 16ème arrondissement de Paris, s’il est connu pour être un quartier huppé et aisé, n’en est pas moins un quartier où la binationalité est très présente. Visiblement Claude Goasguen souhaite mettre à la porte une part non négligeable des habitants de son arrondissement si ces derniers ne consentent pas à renoncer expressément à leur nationalité étrangère.

Il semblerait que devenir français ne puisse être compatible avec aucune autre nationalité : il s’agirait d’adhérer à une nation et à ses valeurs, certes, mais il se peut qu’une grande majorité de français binationaux ou non ne se reconnaissent strictement pas dans les valeurs que présentent Claude Goasguen. Si la nation française est née sur des valeurs, ce sont des valeurs humanistes, et cette nation a su se montrer ouverte et intégrer des apports extérieurs.

Quelle est cette nationalité qui refuserait la cohabitation avec toute autre ? Celle proposée par le Front National évidemment. Marine Le Pen doit se féliciter chaque jour de bénéficier d’un tel héraut à voir l’empressement de l’UMP à reprendre des thèmes si chers au FN. Les Français souffrent de la crise économique, et la droite montre du doigt ceux qui seraient encore des étrangers. Non! Ils sont français et donnent à la France un rayonnement plus large.

Il est temps que le peuple français ôte la parole à ceux qui en font un si piètre usage et qu’il clame pleinement ses valeurs humanistes et son esprit ouvert!

Ecrit par Roger Madec dans : Réciproque | Tags : , , ,
21
Juin
2011
6

Communiqué de Presse: Intervention 36 rue Botzaris

Le mardi 8 juin 2011, les migrants tunisiens ayant investi le centre culturel tunisien du 36 rue Botzaris le 31 mai dernier, ont été évacués dans la soirée par la Préfecture de police de Paris épaulée par un petit nombre de CRS.

Ce bâtiment, occupé par les migrants à la suite de leur expulsion de l’ambassade de Tunisie, ne pouvait légalement être évacué à la seule initiative de la police française. Il est en effet propriété de l’État tunisien. L’intervention s’est effectuée à la demande de l’ambassade de Tunisie, qui a saisi la Préfecture de police de Paris au motif de dégradation des locaux. Il semble cependant que les dégradations n’étaient que légères.

Il est regrettable que les migrants aient été expulsés à la demande de leur propre ambassade, et pour un motif aussi minime. Ils auraient dû pouvoir trouver refuge dans des locaux appartenant à leur Etat. Il est donc certain que ce traitement sur le territoire français de migrants ayant fui leur pays suite à la révolution n’est pas acceptable.

La priorité doit aller à une solution de long terme pour ces migrants qui ne trouvent nul appui auprès de leur ambassade, et une étude des situations individuelles s’impose.

04
Mai
2011
0

Communiqué : Intervention 51 avenue Simon Bolivar

Cet après-midi les forces de police ont procédé à l’évacuation de l’immeuble municipal situé au 51 avenue Simon Bolivar.

L’intervention a été effectuée sur demande de la Ville de Paris et de la Mairie du 19ème arrondissement. Cette intervention survient après deux jours de négociations. Nous avons tenté de convaincre les migrants tunisiens de rejoindre les hébergements financés par la Ville de Paris, soit environ 250 places disponibles.

Malheureusement, les négociations ont été rendues difficiles et elles se sont soldées par un échec du fait de la présence de militants d’extrême gauche qui, par leurs agissements, ont nui aux solutions sociales d’aide que nous avons proposées. Ces groupes ont délibérément provoqué l’affrontement avec les forces de l’ordre. La conséquence de ce comportement irresponsable est l’interpellation des migrants qui ne se sont pas dirigés vers les hébergements proposés. Je remarque que ces militants anarchistes et radicaux ont lâchement quitté les lieux pendant l’intervention de la police et donc n’ont pas ou peu été inquiétés par les arrestations qui en découlent.

Cependant, je reste convaincu que le squat d’un immeuble dangereux n’est pas la solution et que l’évacuation était nécessaire. Les arrestations quant à elles ne se justifient aucunement, et je déplore la solution des menottes et du commissariat retenue par la Préfecture de Police.

Je souhaite que soient apportées des solutions humanitaires aux migrants tunisiens et que les situations individuelles soient étudiées avec pragmatisme.

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | Glen CHAVIN-COLLIN | Traduction WordPress tuto