01
Jan
2009
0

Mon parcours

Je me suis installé voici plus de trente ans dans le 19e arrondissement. J’ai toujours aimé la diversité de ses habitants comme la variété de ses quartiers où il fait désormais bon vivre. Aujourd’hui, lorsque je me promène dans ses rues, je mesure l’ampleur des changements qu’il a connu et qu’il connaît encore. Je vois bien aussi combien ma vie et celle de notre arrondissement sont intimement liées.

Je suis né dans le 15e arrondissement de Paris né le 27 octobre 1950. Mon père, d’origine bretonne, était gardien de la Paix.

J’ai commencé mon parcours politique comme secrétaire de section du parti socialiste dans le 19e à la fin des années 70. D’abord assistant parlementaire de Manuel Escutia élu en juin 1981 député du 19e, j’ai ensuite occupé les fonctions de chef de cabinet de Georges Sarre lorsqu’il était Président du Groupe Socialiste au Conseil de Paris puis Secrétaire d’Etat aux transports dans le gouvernement Rocard.

Conseiller d’arrondissement en 1983, je conduis, six ans plus tard, la liste socialiste aux élections municipales en 1989 (23% des suffrages exprimés). C’est en 1995, que je connais le grand bonheur de mener la gauche à la victoire avec quelques centaines de voix d’avance sur la liste CNI de Jacques Féron.

C’est alors le début d’un grand chantier qui continue d’animer l’équipe municipale que je dirige : offrir au 19e le rattrapage en matière d’équipements publics et d’investissements qu’il mérite.

Réélu dans le 19e en mars 2001 alors que l’Hôtel de Ville de Paris bascule à gauche sous la houlette de Bertrand Delanoë, la liste que je conduis en 2008 offre à la gauche, pour la première fois dans l’histoire, une victoire dès le premier tour des élections municipales avec plus de 52% des voix.

Vice-président du conseil régional d’Ile-de-France de 1998 à 2004 puis sénateur de Paris depuis le 26 septembre 2004, j’ai le privilège de porter au plus haut les combats qui me tiennent à cœur pour la défense des grands principes républicains d’égalité, de fraternité et pour le respect de la dignité humaine.

Lorsque je regarde en arrière, je suis heureux de toutes ces années d’investissement et de temps jamais compté au service de notre cher 19e. Je suis fier d’avoir conduit les nombreuses transformations de notre « village » qui l’ont, je le crois, bonifié sans jamais lui faire perdre son âme. Je suis également toujours surpris du talent, de l’énergie et des passions qui animent les habitants du 19e qui font de lui une formidable richesse dans la diversité.

Ecrit par Roger Madec dans : Qui je suis |

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | Glen CHAVIN-COLLIN | Traduction WordPress tuto